Deutsch-Französischer Tag an der Goetheschule

Französisch
21. Januar 2023

Aus Erzfeinden mit vielen kriegerischen Auseinandersetzungen wurden in den letzten Jahrzehnten vertraute Freunde. Ermöglicht wurde diese Veränderung durch den am 22. Januar 1963 geschlossenen Elysée-Vertrag zwischen Frankreich und Deutschland. Dieser Vertrag strebt eine verstärkte Zusammenarbeit beider Ländern an und sollte eine Aussöhnung ermöglichen. Nach 60 Jahren ist die deutsch-französische Freundschaft und kulturelle Zusammenarbeit fest etabliert und Konflikte wie in der Vergangenheit sind nicht mehr vorstellbar.

Am 22. Januar, dem Jahrestages der Unterzeichnung des Élysée-Vertrages, wird jährlich an die bedeutende deutsch-französische Freundschaft erinnert. 

Auch die Goetheschule möchte die Schüler/innen mit ihrem Nachbarland bekanntmachen und die kulturelle Vielfalt aufzeigen. Zum 60-jährigen Jubiläum wird die Goetheschule am Montag 23. Januar einige Aktionen (Aushänge, Homepagebeiträge und Aktionen im Unterricht und in den Pausen) durchführen, die von den Französischlehrern und den Französischkursen organisiert sind. 

Hier einige Impressionen vom Tag: 

Einige Unterrichtsbeispiele: 

„La Simulation globale“, ein Projekt zweier Französischkurse des 11. Jahrgangs. Aber was genau ist das? „La Simulation globale“ beschreibt den Aufbau eines ausgedachten Lebens, in dem jede*r einen neuen Charakter einnimmt und dessen Leben simuliert. Diese neu entwickelten Charaktere leben dann alle zusammen in einem vorher ausgewählten Appartement in einer bestimmten Stadt, lokalisiert in Frankreich. Um den geeignetsten Wohnort für alle Charaktere zu finden, haben wir verschiedene Faktoren, wie Lebenskosten, Aktivitäten und Kultur untereinander von den bekanntesten Metropolen Frankreichs verglichen und uns somit in der einen Simulation für Toulouse und in der anderen für Rouen entschieden. Für die endgültige Auswahl der genauen Straße und Lage des Appartements wurden ebenfalls Interessen und Hobbys unserer Charaktere mit einbezogen und berücksichtigt. Um unsere Mitbewohner*innen besser kennenzulernen, wurden Situationen wie ein Treffen auf der Treppe oder ein Nachbarschaftsfest mithilfe von Dialogen nachgespielt. Im Laufe der „Simulation globale“ haben wir dann unsere Charaktere ausgestaltet, zum Beispiel unsere Arbeit und unseren Alltag bestimmt, sowie entschieden, wie die Beziehungen zu den anderen Personen aussehen und unsere Wohnungen gestaltet. Außerdem haben wir uns die Zukunft vorhergesagt. Die festgelegten Beziehungen bildeten dann eine Basis für das Schreiben von Liebesgeschichten (mit und ohne Happy End), Geschichten über falsche Identitäten und Mordgeschichten. In der schriftlichen sowie mündlichen Klausur ging es ebenfalls um die Simulation, sodass kein thematischer Bruch entstand. Rückblickend haben wir durch dieses Projekt gelernt, wie man sich gut in andere Rollen versetzen und in diesen auch andere Leute kennenlernen kann, in Form von Smalltalk oder Dialogen. Auch spannend war es, die Entwicklung der verschiedenen Charaktere zu beobachten und das kreative Schreiben von verschiedensten Textarten hat viele Freiheiten im Unterricht gelassen.

La Simulation globale „La Simulation globale“, c’est un projet de deux cours de français de la 11ème. Mais de quoi s’agit-il ? „La Simulation globale“ décrit la construction d’une vie imaginée, dans laquelle chacun crée un nouveau personnage et simule sa vie. Ces personnages créés vivent ensuite tous ensemble dans un immeuble dans une ville localisée en France. Pour trouver le lieu de résidence le plus adapté pour tous les personnages, nous avons comparé différents facteurs comme le coût de la vie, les activités et la culture des métropoles les plus connues de France. C’est à base de cela que nous avons choisi Toulouse dans une simulation et Rouen dans l’autre. Pour le choix final de la rue et de l’emplacement de l’immeuble, nous avons également pris en compte les intérêts et les hobbies de nos personnages. Pour mieux connaître nos colocataires, nous avons rejoué des situations telles qu’une rencontre dans l’escalier ou une fête de l’appartement à l’aide de dialogues. Au cours de la „simulation globale“, nous avons développé nos personnages en imaginant par exemple notre travail et notre vie quotidienne, en précisant nos relations avec les autres personnes, et en aménageant nos appartements. De plus, nous avons fait des prédictions sur l’avenir. Les relations fixées ont ensuite servi de base à l’écriture d’histoires d’amour (avec ou sans happy end), de fausses identités et d’histoires de meurtre. L’examen écrit et oral portait sur la simulation, de sorte qu’il n’y a pas eu de rupture thématique. Finalement, nous avons appris de ce projet à bien nous mettre dans d’autres rôles et de rencontrer d’autres personnes, sous forme de petites conversations ou de dialogues. Il était captivant d’observer l’évolution des différents personnages et l’écriture créative des types de textes les plus divers a laissé beaucoup de liberté en classe.

 

Schülerarbeiten zu einer Simulation globale aus Jahrgang 11:

La vie dans la 23, Rue Cauchoise à Rouen Comment est née la maison? Début 2022, nous étions tous à la recherche d’une grande maison que nous pouvions nous permettre. Nous avons tous aussi cherché un endroit où il y a beaucoup de gens avec qui nous nous sentirions à l’aise. Nous avons tous reçu un avis de recherche de colocataires et avons vu cette magnifique maison. Pour les propriétaires, il était particulièrement important que ce soit un bon mélange de personnes. Plus de 200 personnes ont postulé pour la location, mais nous seuls avons été acceptés. Les logements ont été distribués selon les besoins, mais aussi selon les souhaits. Avant d’emménager dans la maison, nous nous sommes tous rencontrés une fois pour faire connaissance. Bien sûr, tout le monde ne s’est pas bien entendu tout de suite, mais certaines amitiés se sont développés. C’est comme ça qu’on vit tous dans cette maison. Dans notre maison, Justin a un comportement curieux parce qu’il est seul à la maison toute la journée, mais le soir, il sort souvent au club et il ne revient que très tard. Aurora et son groupe se promènent souvent ensemble toute la journée et elles prennent des photos d’elles-mêmes. Mais elles sont aussi souvent absentes toute la journée. Peter, le fils d’Ella Claire et Ilias, quitte toujours la maison le matin pour aller à l’école. Dans notre maison vit aussi une star, elle se lève toujours à midi et prend souvent le petit-déjeuner… Bien sûr, ce n’est pas toujours facile dans une maison. Tant de personnes différentes. Souvent, il y a aussi de petits conflits. Beaucoup de voisins se plaignent de l’odeur dans l’escalier. Il sent la cigarette et l’herbe, ce qui n’est pas agréable. Certains attachent beaucoup d’importance à la santé. En outre, il y a souvent beaucoup de bruit dans la maison, car une grande famille se dispute souvent et les choses dégénèrent. Beaucoup de gens ne s’entendent pas et n’ont pas de bonnes relations. La superstar dans la maison provoque l’envie et sépare les gens les uns des autres. Mais les amis se sont aussi retrouvés et beaucoup s’entendent très bien. C’est comme une petite famille. Dans une famille, on n’aime pas tout le monde. Il y a des hauts et des bas partout.

La vie dans la 22, Rue Boieldieu à Toulouse: L’immeuble du chaos Bonjour à tous ! Bienvenue à la 22, Rue Boieldieu à Toulouse. Nous habitons dans un grand immeuble avec beaucoup de voisins qui sont vraiment drôle et sympas. Toulouse est une ville du sud de la France. Notre maison est située au centre-ville et est entourée de nombreux espaces verts, établissements éducatifs et loisirs. Dans notre maison vivent des ménages complètement différents et nous voudrions vous présenter ceux-ci aujourd’hui. Venez à l’intérieur ! Au rez-de-chaussée vit notre concierge Monsieur Auditore. Il est très gentil mais parfois un peu effrayant, alors allons au premier étage. Oh ! Regardez qui est là. Voici Mattheo Gustavo, l’aîné de notre maison, il vit avec son fils Sinan. On dit que Mattheo est amoureux de la mère de la famille Sanchez, mais on retrouvera la famille Sanchez plus tard. À côté, vous voyez la porte de la famille Farzymedan. C’est là que vivent Guptar et Herrmann avec leur fils Farzan. Nous avons particulièrement remarqué ses deux-là à la fête du quartier, car ils dansaient ensemble de manière très mignonne. La famille Farzymedan s’entend bien avec tout le monde, mais leurs voisins du deuxième étage posent problème. Il s’agit de la famille Simon. Alicée, Noah et Arthur vivent ensemble et Noah qui est encore très jeune organise toujours des fêtes bruyantes avec ses amis de l’université. De ce fait, Guptar et Herrmann se sentent souvent dérangés. La famille Meyer habite également au deuxième étage. Daniel et Alphonse y vivent avec leur fille Emilie. Emilie est la seule de l’immeuble à aller à l’école. En jetant un coup d’œil au troisième étage, nous voyons une autre colocation. La colocation est une zone sans garçons et c’est là que vivent Juliette Dubois, Mila Laurent et Diana Ivanova. Une collocation très colorée. Madame Dubois lutte contre un cancer, et Madame Ivanova est une influenceuse qui fait concurrence à la famille Sanchez. On verra bien qui aura le plus de followers à la fin de la journée. Mais pssst, ne dites pas que nous vous l’avons dit. Passsons maintenant à une famille qui, pour une fois, ne pose pas de problème. Il s’agit des Van Dyke. Cest là que vivent Imanol, son ex-mari Pierre Dubois et leur colocataire Sophie, dont l’ex-marie est malheureusement décédé tragiquement dans un accident de voiture. Prenez garde ! Entendez-vous déjà les hurlements du dernier étage ? Passons maintenant à la plus grande famille et au plus grand problème : La famille Sanchez. Cette famille représente le pouvoir des femmes et se compose de cinq filles et de leur mère célibataire. Il est amusant de constater que tout commence par un « A », ici, voyez vous-même : Aria, Alicia, Adriana, Adela, Almara et leur mère Aurora. Les Sanchez se présentent toujours sous leur meilleur face sur internet, mais les choses sont différentes derrière les portes fermées. Non seulement elles se disputent au sein de la famille, mais elles ont également des problèmes avec les familles Gustavo et Farzymedan. On pourrait dire qu’elles sont le mouton noir de notre immeuble. Vous pouvez venir nous voir dans notre chaos ici à Toulouse ! À bientôt !

Unterrichtsbeispiele aus der 9b/e: 

In der 9. Klasse geht es im Unterricht und die persönliche Identität und die Bedeutung der Nationalität. Im Unterricht von Herrn Menkens haben Schüler/innen aus den Klassen 9b/9e den Film „Auberge espagnole“ geschaut, in dem ein französischer Student ein Auslandsjahr mit dem europäischen Austauschprogramm Erasmus in Barcelona verbringt und lustige Momente erlebt. Die Schüler/innen erhalten einen Eindruck, wie bunt Europa ist, welche Klischees es zu anderen Ländern gibt und wie stark ein Auslandsaufenthalt einen Menschen verändern kann. Plakate dazu findet ihr im Forum. 

Text und Fotos: Stefan Menkens und Lena Glöckler

Ankündigungen

Informationen zum Coronavirus:
Hier erhalten Sie aktuelle Informationen und Briefe aus der Goetheschule zum Umgang mit dem Corona-Virus.
Informationen zu Schulausfällen bei extremen Witterungsverhältnissen:
Informationen zu Schulausfällen bei extremen Witterungsverhältnissen finden Sie auf der Website des Regionalen Landesamts für Schule und Bildung Hannover.

Nächste Termine

Es sind keine anstehenden Veranstaltungen vorhanden.

Schulleben

Skifoarn 2023

Sport
6.02.2023
Thermometer

Erklärvideos in der 8e

NaWi-Profil und Physik
5.02.2023